#142 – C’est mon Oda-da

Architecte de l’unification du Japon durant le 16e siècle, Oda Nobunaga est une figure primordiale de l’histoire de l’archipel. Une figure aujourd’hui inévitable dans nos jeux vidéo et dans nos animés, qui font du seigneur de guerre un héros (ou un ennemi) récurrent au sein de leurs oeuvres. Parfois un démon qui boit dans des crânes, parfois un idéaliste talentueux mort trop tôt, parfois une jolie jeune femme charismatique ou un petit chien trop mignon, temps d’explorer l’étrange héritage otaku de Oda Nobunaga, avec une setlist plus variée qu’on pourrait envisager.

  • L’intro: Minutes Til Midnight – Gospel of the Throttle (Drifters OP)
  • Onmyouza – Kouga Ninpou Chou (Basilisk: Kouga Ninpou Chou OP)
  • Renka – Shirayuki (Nobunaga no Shinobi 2 OP)
  • Pay Money to My Pain – Respect for the Deadmen (Nobunagun OP)
  • Shade – Sengoku Rance (Sengoku Rance)
  • Sweety – Back Into My World (Sengoku Collection OP2)
  • Tenka Tori-tai – Kagerou (Sengoku Otome ~Momoiro Paradox~ OP1)
  • MY FIRST STORY – Fukagyaku Replace (Nobunaga Concerto ED)
  • TM Revolution – Sword Summit (Sengoku Basara 2 OP)
  • Keita Haga – Tenma (Fate/Grand Order)
  • Yoko Kanno – Harukanu Sanga (Nobunaga’s Ambition: Bushou Fuuunroku)
  • T-Pistonz+KMC – Ten Made Todoke! (Inazuma Eleven GO OP)
  • STEREO DIVE FOUNDATION – AXIS (Nobunaga the Fool ED1)
  • Akane Kumada – Sunny Sunny Girl (Oda Shinnamon Nobunaga OP)
  • Yuiko Tsubokura – Love Deeper (Samurai Deeper Kyo ED)

Le retour à la réalité: Ini Kamoze – Here Comes The Hotstepper

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.