#173 – Yuki Kajiura, second acte

Après un premier épisode qui revenait sur les débuts de carrière de Yuki Kajiura et ses collaborations avec le studio Bee Train, temps maintenant de nous attaquer à la seconde partie de la carrière de la compositrice avec ses travaux de 2004 à 2011 ! Une période intéressante, avec son entrée dans le monde des blockbusters (Pandora Hearts, Madoka Magica, My-Hime), la création du collectif Kalafina, ses débuts dans l’univers du cinéma et quelques travaux riches en pépites méconnues (Erementar Gerad.) En attendant, évidemment, la troisième partie – prévue pour août – qui s’attaquera à ses travaux les plus récents !

  • L’intro: Yuki Kajiura – Mezame (Live) (My-Hime)
  • Yuki Kajiura – fatal fight (Jin & Margulis) (Xenosaga II: Jenseits von Gut und Böse)
  • Yuki Kajiura – ship of fools (Tsubasa Reservoir Chronicles)
  • La rediff: Reika Okina -Tsuki no Curse (Loveless OP)
  • Yuki Kajiura – Salve, terrae magicae (Puella Magi Madoka Magica)
  • Yuki Kajiura – lotus
  • Yuki Kajiura – Run! Cat! Run! (Mai Otome)
  • Yuki Kajiura – lightseekers (Ken le Survivant: l’ère de Raoh)
  • La rediff: Kalafina – Hikari no Senritsu (So-Ra-No-Wo-To OP)
  • Yuki Kajiura – the main theme of Petit Cossette (Le Portrait de Petite Cossette)
  • Yuki Kajiura – Dash (Pandora Hearts)
  • REVO, Yuki Kajiura – Sajin no Kanata e… (Dream Port)
  • Yuki Kajiura – Recovery Order (Erementar Gerad)
  • Yuki Kajiura – Nemuranai Yami no Shitou (My-Hime)
  • Yuki Kajiura – Godsibb (extended) (Xenosaga III: Also sprach Zarathustra)
  • Yuki Kajiura – Holy Quintet (Puella Magi Madoka Magica Rebellion)
  • FictionJunction – Gatherway (reprise de l’opening de Yuusha Exkaiser)
  • Yuki Kajiura – Sayonara noe (Achille et la Tortue)
  • Yuki Kajiura – chaotic (Rekishi Hiwa HISTORIA)
  • Mika Arisaka – Life Goes On (Mobile Suit Gundam SEED Destiny ED2)
  • Yuki Kajiura – Pandora hearts expanded (Pandora Hearts)
  • FictionJunction KAORI – tsubasa (Tsubasa Reservoir Chronicles)
  • Mika Kikuchi– Hoshi ga Kanaderu Monogatari (Mai Otome)
  • Kalafina – oblivious (Live) (Kara no Kyoukai film 1 ED)

Le retour à la réalité: Electric Light Orchestra – Last Train to London

1 comment on “#173 – Yuki Kajiura, second acte

  1. Xenoshiro dit :

    Eremental Gerad était vraiment un de mes animés coup de cœur à une époque ou je faisais encore mes premiers pas dans l’animation japonaise, mais je suis triste que la parution du manga ne soit pas arrivé à son terme en france :/
    J’étais très heureux de réentendre Oblivious mais cette fois dans sa version live, mais qui par contre me rapelle que je dois continuer les films Garden of Sinners x).
    Je connaissais les deux titres cités de ELO, mais c’était une bonne découverte et là aussi je me souviens que j’ai une culture musicale nulle !
    Sinon que dire de plus c’était du Yuki Kajiura donc une valeur sûre ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.