Ah, l’alchimie ! Science mystérieuse mélangeant chimie et idéaux ambitieux, qui a vu des personnalités traquer le secret de l’immortalité ou la possibilité de transformer vos déchets en argent sonnant et trébuchants. Une véritable mythologie moderne où se mélangent Nicolas Flamel, le Comte de Saint-Germain, la Pierre Philosophale, les cercles, les flacons et les transmutations d’éléments. Tout ça, le Japon a su se l’approprier pour sa propre pop-culture, et on va donc retracer aujourd’hui quinze œuvres – animés, jeux vidéo, visual novel – qui mettent en scène des alchimistes où utilisent le concept d’alchimie au sein de leurs univers, parfois sous des formes… très extravagantes.

L’intro: L’Arc-en-Ciel – Ready, Steady, Go! (Fullmetal Alchemist OP2)

  • Ayaka Kanda – Nijiro no Natsu (Atelier Ryza: ever darkness and the secret hideout OP)
  • Kaori Oda – Calling (Baccano! ED)
  • Yuzo Koshiro – Battlefield – The First Campaign (Etrian Odyssey II Untold)
  • Miwako Okuda – Born (Le Chevalier d’Eon OP)
  • Taku Iwasaki – La Bible de l’Enfer (Ulysses: Jeanne d’Arc and the Alchemist Knights)
  • Motoi Sakuraba – Sailing the Karagol Sea (Golden Sun)
  • Jyukai – Hoshiakari (Busou Renkin ED)
  • Inori Minase – Sforzando no Zankyô (Symphogear XV)
  • Michiko Naruke – Gun Blaze (Wild Arms 4)
  • Yuri Shiratori – Happy Material (Mahô Sensei Negima! OP)
  • Basiscape – Yukiyama no Sentô (ODIN SPHERE)
  • Yoshino Nanjo – Yabu no Naka no Synthese (Bungo to Alchemist ED)
  • Hiromi Harada – Magenta Another Sky (La Arcana Famiglia OP)
  • Aoi Eir – Memoria (Fate/Zero ED1)

Retour à la réalité: Nirvana – Pennyroyal Tea

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *