Plongée aujourd’hui dans l’univers d’une créatrice, en l’occurrence Mari Okada, scripte et scénariste active depuis le milieu des années 2000 et ayant contribué à l’écriture d’un grand nombre d’oeuvres, souvent centré sur les mal-êtres adolescents – AnoHana, Jun la voix du coeur, Kiznaiver. Un CV très large, qui va être l’occasion de revenir sur quelques séries majeures ainsi que quelques souvenirs nostalgiques !

L’intro: Galileo Galilei – Aoi Shiori (AnoHana OP)

  • Sakura Nogawa – One Drop (Tenshi no Shippo ED)
  • Sachi Tainaka – Disillusion (Fate/stay night OP1)
  • nano.RIPE – Yumeji (Hanasaku Iroha ED3)
  • No Name – Kibou ni Tsuite (AKB0048 OP1)
  • Yoko Kanno – Gekkou Shin Tamashi Kyoku (Aquarion EVOL)
  • Haruka Shimotsuki – Toumei Shelter (Rozen Maiden ED)
  • Nogizaka46 – Ima, Hanashitai Dareka ga Iru (Jun, la voix du coeur)
  • KANA-BOON – Fighter (Gundam: Iron Blood Orphans 2nd Season OP2)
  • The GazettE – SHIVER (Black Butler II OP)
  • Little Non – Hanamaru Sensation (Kodomo no Jikan ED)
  • Sangatsu no Phantasia – Hajimari no Sokudo (Kiznaiver ED)
  • Kenji Kawai – Haha ni Naru Hibi (Maquia: when the promised flower blooms)
  • CHICO with HoneyWorks – Otomedomo yo (O Maidens in your savage season OP)
  • Hitomi Azuma – Down by the Salley Gardens (Fractale ED)

Retour à la réalité: Talking Heads – Take Me To The River

1 comment on “#132 – Mari Okada, colère saine

  1. m3r1 dit :

    Sans doute une de mes setlist préférée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *